France à vélo : 4 jours, 243 km

Si la météo n’a pas vraiment été au rdv, ces 4 jours ont été très agréables, de St baudille et pipet (38) jusqu’à St julien (74)

 

Petite photo du départ chez Monique et André..et cette fois on part tous les 2.

Monique nous donne du muguet pour nous porter bonheur..très touchant. C’est ça le savoir vivre à la française ..

 

 

 

Et voila ce que ça donne après 40 km

Un joli vent de face pour cette première journée en quittant Grenoble.
Heureusement, le soleil était là.

Nous arrivons au Bourget du lac, chez Isa et Nico..un peu tard .. itinéraire du jour un peu trop ambitieux pour notre début de voyage. Délicieuse soirée même si un peu courte avec la copine.

 

Puis le lac..très beau le matin de bonne heure.

Nous devions aller jusqu’à st julien en genevois. Mais notre itinéraire était trop long: nous étions déjà fatigués et il restait 30 km et de belles montées.
On capitule et on s arrête à Frangy (74) dans un camping plutôt….rustique,  

mais c’est pas grave. On s’endormira comme des bébés. Et là surprise : les hôtes (réseau warmshower) qui nous attendaient hier soir nous proposent de venir le lendemain matin et de rester chez eux car la météo s’annonce capricieuse.
Elle est pas belle l’hospitalité à la française pour les cyclistes ?

Regardez bien cet abribus. A priori normal, non ?  et pourtant à l’intérieur se trouvent des bouteilles de bières et un tire-bouchon..rigolos ces hauts-savoyards, non ?<

Arrivée à St Julien vers 11h30, chez Philippe et Myriam (merci à tous les deux). Superbe accueil. Il pleut trop, on accepte leur invitation et on se ressource avant de partir en direction de la Suisse

Et voilà 4 jours et France, de très belles rencontres et 213 km au compteur

 

 

15 commentaires

J-zéro – c’est parti !

Quelle surprise  en se levant ce matin : il neige !!!
Alors ça, c’était pas tout à fait prévu au programme. Bon, si c’est un test pour notre motivation.. même pas peur, on y va quand même.
On fouille au fond du sac : écharpe, gants, bonnet, doudoune coupe vent, pantalon par dessus le cycliste, pantalon de pluie…

Allez, on sort les vélos de la maison

 

 

 

10h12 : on est prêt,  Petite photo de départ Une dizaine de vélos en tout.

Et tout le monde était au rendez-vous. Famille et Amis ! De gauche à droite : Même les petits enfants n’hésitent pas à braver le froid pour nous accompagner en ce début de journée pour notre premier tour. Bravo à Lilou, Mélys, Maël et même Elio sur le tandem de ses parents. Nous partons tous ensemble direction Col des Accarias, puis le col de Cornillon.

Après une belle descente, nous arrivons sur le pont de Brion

 

Hum, bon, sur ce dernier col on a un peu triché avec les sacoches..merci les camions suiveurs qui nous les ont amenées

 

 

 

 

Petite pause chez Frédéric ( Merci Fred) pour nous avoir inviter le midi pour notre pique-nique :  on était tous un peu frigorifiés. Nous continuons ensuite la route à 3 avec André qui nous accompagne jusqu’à Varces ou nous attend Monique. Et voilà, fin de notre première journée de vélo.

Merci à Monique et André de nous accueillir ce premier soir

Repos bien mérité…
On est morts, on a lutté contre le vent du nord glacé..même  en descente, il fallait pédaler.

10 commentaires

J – 1 : La fête avant le départ : que du bonheur

Mais enfin JD, elles te plaisent pas nos bouteilles d’eau ?

Certains sont venus de très loin..Madrid, Poitiers, Paris, Montpellier, Lyon, la matheysine…ça fait chaud au coeur.

Nouveau tee-shirt, écharpe, casquette…nous voilà habillés  pour partir..merci les amis

Rigolerons moins demain ces 2 là….              petite démo du réchaud biolite

Quelle belle journée malgré  le froid.

Que d’émotions, que de jolis messages reçus  !

Un commentaire

J – 2 : Derniers préparatifs avant de faire chauffer les pneus !

Allez, allez , On les monte les cartons.. Il faut laisser la place pour Béranger (fils de Jacques) qui va occuper la maison pendant notre absence.

 

 

 

 

 

Derniers réglages numériques :
pour être bien connectés, pour  stocker les photos, mettre à jour le blog …On verra si si la leçon a été bien assimilée !

Merci Amine
Merci Véro

 

Et enfin.. les vélos :

 

Mais que fait-il donc ???
Fils de fer ?
Lacets de chaussures ?

Et bien non, il installe les rayons de rechange
dans la tige de selle.
Astucieux, non ?

 

 

 

 

Les sacoches sont chargées.
Aïe, aïe, aïe…

22 kg de bagages pour Jacques
– 20 kg de bagages pour Cathy

Les premiers cols vont être difficiles !

 

Et un très très grand Merci à tous ceux qui sont venus nous aider à préparer notre petite fête de départ de J-1 : Véronique, Lætitia et Guillaume,  Jocelyne et Hugues et , Florence et Alain , Béranger, Monique et André…

Nous faisons de la place pour faire la fête avant le départ

 

 

9 commentaires

J – 30

Eh eh eh ….. nous voici dans la dernière ligne droite.

Fin du boulot pour Cathy  ..Ouf, débrancher le cerveau professionnel et se mettre en mode vacances ‘enfin presque, faut préparer le départ quand même et faire les dernières mises au point du blog.

 

Le compte à rebours défile de plus en plus vite.

Après avoir rempli les dernières formalités pour nos visas, nous croisons les doigts pour retrouver nos passeports quelque part  en Estonie dans l’été avec les visas validés pour rentrer en Russie, Mongolie et Chine.

Côté équipement, quelques achats complémentaires :

  • un récipient de 10 l pliable pour faire la lessive etc..,
  • un « poët-poët » pour le vélo de Madame histoire de rigoler ou alerter en cas de danger.
  • Une paire de lunette de soleil de vue de marque Cébé, pour Monsieur afin de pouvoir lire les cartes sans sortir les lunettes de vues (ben oui, c’est ça les séniors). Lunettes achetée Chez  les opticiens Atol  Espace Comboire à Echirolles où l’accueil, les conseils sont excellents et les prix très corrects, une adresse à retenir (on leur doit bien cette séquence pub).
  • Changement des plateaux des vélos : après quelques recherches sur des blogs de voyageurs et conscients de nos limites, il s’avère qu’un plateau 22 30 40.serait plus adapté aux longs trajets et forts dénivelés qui nous attendent. Allez, un 2ème tour à l’atelier de Christian G. pour une petite leçon de mécanique (Merci Christian)

 

Col de St Sébastien

 

L’arrivée du printemps et du soleil réveille dame nature et l’envie de faire quelques km et dénivelés en vélo de course dans notre Trièves aux sommets encore enneigés.

 

 

 

Semis de luzerne

 

C’est également la période propice pour faire un petit tour de manège dans les champs afin d’implanter les cultures d’été.

 

 

 

Et bien sûr c’est aussi le moment de faire notre cure bienfaitrice de sève de bouleau recueillie pas très loin de la ferme, histoire d’éliminer les toxines d’hiver accumulées dans le corps, mais aussi faire le plein de minéraux avant le départ. Bref, un vrai moment de plaisir pour l’organisme.

A ce jour, vous êtes 90 abonnés au blog à souhaiter avoir des nouvelles régulièrement via nos newsletters. Nous ferons le maximum pour vous faire  plaisir en partageant notre voyage.

Plusieurs d’entre vous ont exprimés l’envie de venir nous rejoindre dans un pays lointain pour passer quelques jours  avec nous. Nous en sommes ravis, retrouver famille ou amis nous fera surement du bien. Nous calerons tout ceci après notre départ.

Nous vivons cette dernière ligne droite avec bonheur, un peu d’émotion, des doutes, des questionnements.

Nous allons vivre une grande aventure et languissons  le moment de partage entre amis du 4 Mai, avant le départ fixé le lendemain 5 Mai 2019 à 10h 12 !!! de la ferme.

9 commentaires

J – 60 : ça se prépare, ça se prépare

Les visas
      les vaccins
                les assurances
                         Le boulot
                                    le blog…

        Vivement le départ !!!

Le compte à rebours défile à une vitesse vertigineuse. Nous l’avons installé sur notre téléphone pour le plaisir de voir la date se rapprocher.. Même pas peur !

Notre programme se déroule pour le moment comme nous l’imaginions. Le tableau des prévisions se rempli doucettement mais sûrement.

 

De plus en plus de personnes s’intéressent à notre projet en s’abonnant au blog qui commence à prendre tournure, ça fait plaisir de savoir qu’on pourra rester en contact.

Youpi nous avons trouvé, par le biais des connaissances des uns et des autres, des contacts dans plusieurs pays (Suisse, République Tchèque, Russie, Chine, Laos, Thaïlande). Ils nous seront très utiles tout au long de notre trajet pour faire des étapes, pour en apprendre plus sur les lieux que nous traversons,  pour parler un peu le français car voyez-vous nous ne sommes pas très doués pour nous exprimer en Russe et encore moins en Chinois. Mais peu importe c’est l’aventure.

Et alors le fameux entraînement de maître jack pour avoir moins mal aux jambes et au postérieurs : quand est-il ?
Il se poursuit tranquillement pour Monsieur en se déplaçant tous les jours en vélo vers un lieu de travail (enfin travail doucement) : 15km/jour, complété par quelques sorties en raquette et ses fidèles séances de yoga pour les étirements.

 

 

Pendant que Madame se concentre sur son boulot qui doit se terminer fin Mars, et sur les préparatifs administratifs très chronophages, et profite de déplacements pour tester le « vél’autoroute » Quelques séances de piscine pour détendre les muscles et un peu de yoga pour les tensions.

 

 

 

On commence à comprendre et à tester le fonctionnement de nos Smartphones avec diverses applications (cartes ,GPS, traductions ,photos etc ..) On affine leur utilisation

 

 

 

Les bras troués par les aiguilles des vaccins pour certains dans notre sang et pour d’autres encore dans les seringues !!!

Nous avons démêlé  le sac de nœud des assurances et du coup fait un trou dans le budget (voir § assurances dans l’onglet « préparatifs »

Sinon, le moral est au beau fixe malgré quelques petites interrogations sur nos capacités.
120 ans à deux pour faire un si grand tour, des millions de tours de pédales, dormir n’importe où, changer de lieux de vie tous les jours, éloignement des proches. Il faudra trouver un mode de fonctionnement à deux, se répartir les tâches selon les envies et capacités de chacun, retrouver le temps de prendre le temps, lâcher prise : un sacré défi au regard des vies d’aujourd’hui.

Rdv à J-30 pour les news des derniers préparatifs  .. pfff .. c’est trop long !!

Laisser un commentaire

M-4 : Janvier, Le cerveau en ébullition

Oups, encore beaucoup à faire….. pourtant

L’idée et la préparation du voyage a commencé dès le mois Mai 2018, soit un an avant . A ce stade-là nous n’étions pas rentrés dans les détails mais il nous semblait intéressant de :
– définir un tracé
– identifier les pays traversés
– les périodes à éviter (météo), afin de définir une date de départ

Yeesss ! le rêve devient projet,
On peut commencer à penser aux conditions de départ de nos boulots 
On peut penser au budget,  c’est le moment d’utiliser les économies de quelques années
Voir la tête des copains, de la famille .. Et là, que du bonheur et des encouragements, … pourquoi on part pas tout de suite ?
Petit à petit, 6 mois durant,  nous avons commencé à nous intéresser aux sujets délicats, lire des blogs de voyageurs dont un surtout (www.vasieavelo.com), des récits de voyage. Nous sommes allés rencontrer des voyageurs qui ont fait le même circuit que nous, il y a 2 ans… on en ressortira encore plus motivés, parfois rassurés et encore plus pressé de partir.
Alors, c’est quoi ces sujets délicats qui nécessitent tant de préparation ?

  • Les aspects médicaux
    Un petit tour chez son médecin pour un check-up, p’tit tour chez le dentiste : Ok, tout va bien. Puis la question : Vaccin, pas vaccins ?…. Il est conseillé de consulter des centres de vaccination spécialisés : ça tombe bien, il y en a un à Grenoble.  Bien anticipé les gars, mais trop tôt : même s’il faut mini un mois pour obtenir les rdv et que certains sont à réaliser en 2 injections, 3 mois avant suffisent. On y reviendra ( cf notre menu (préparation/vaccins).
  • La logistique : logement/le courrier/les plantes/le chat
    Qui va occuper la maison ? faut-il sous-louer ? qui va s’occuper du chat ? des plantes ? que de questions .. ouf le fiston de Jacques viendra s’installer dans la maison. Donc, pas de gros déménagement à prévoir, on fera ça en avril. Reste le problème du chat : à bon entendeur …

 

  • Les visas : vérifier la validité du passeport & le nombre de pages vierges ne suffit pas

Là c’est « prise de tête » Entre les sites officiels, les blogs, les expériences des uns et des autres … les agences soi-disant spécialisées, les ambassades qui ne répondent ni au téléphone, ni aux mails .. Faut pratiquer une séance de Yoga après chaque heure passée sur le sujet. 😕 Très rapidement, on se rend compte que les problèmes ne vont se poser que pour certains pays comme la Russie, la Mongolie, la Chine, l’Iran, le Tibet, la Birmanie et à ce jour, nous n’avons pas toutes les infos, rdv en mars (menu préparatifs/visas) . Une agence sur Lyon « Lyon visa » semble pouvoir nous aider et préparer nos visas en avance, nous les expédier à condition de leur fournir des billets d’avion (euh…on fait comment) et des réservations d’hôtels (à suivre)

 

  • Les assurances, au secours !

 

Pour l’instant on collecte des infos, mais appeler une compagnie d’assurance, imaginer tout ce qu’il y a de pire provoque des cauchemars. Nous verrons ça le mois prochain.

 

  • L’équipement : éradiquer les ennemis du cycliste : poids,  volume, superflu
    Une rapide liste de ce qu’il faut acheter, et comme on s’y prend très en avance, Jacques, le plus patient, va passer des heures sur internet à dénicher les bonnes affaires. Comme son vélo par exemple, le même que celui de cathy acheté il y a 6 ans qu’il va payer 400 € de moins.. trop fort le Jacko.
    Blague à part, grâce à cette anticipation, on a pu profiter des soldes « Black friday » ou des soldes de janvier au « vieux campeur » ou à « espace montagnes » d’aide du magasin « cyclable » de Grenoble. Certes tous un peu chers, mais qualité irréprochable et au moins, on a de vrais conseillers professionnels  pour nous aider dans nos choix. Un service de proximité, quoi !
  •  Les vélos

Quelques modifications sont à prévoir sur nos montures. Et oui, nous emmenons notre « maison » dans les sacoches, nous allons rencontrer un peu de montagne sur notre trajet. Alors, compte tenu de nos 120 ans à tous les deux, nous installons une « cassette de 11/36 »  pour moins forcer.  Pose également d’un guidon papillon pour varier les positions des mains sur le guidon.

  • L’entrainement : Aaah l’entraînement !!
    Personnellement, je n’y étais pas trop favorable. après tout, on part pour 18 mois, on aura tout le temps de s’entraîner, non ?  Jacques, plus sage, pense que plus on est préparé, moins c’est difficile. C’est pas faux non plus !   sans oublié que nous avons aussi intérêt à roder nos selles en cuir (merci le père noël) pour ménager nos postérieurs… C’est vrai que nous commençons par les Alpes, c’est pas le plus facile ..  alors on essaye de faire un p’tit tour chaque semaine … ci-dessous le 12 janvier au Col St Séb à coté de la maison… histoire de tester   l’équipement par – 6 degrés et là, surprise, « Madame » n’a pas froid, chouette !
    Les vélos accrochent sur la neige présente à l’ombre. Oui, bon faut pas croire qu’on va grimper l’Himalaya, quand même.

 

  • Le blog
    Influencés par les amis qui disent vouloir nous suivre, on se lance dans l’aventure.. intéressant, formateur mais très chronophage et pas si simple à concevoir. On écrit, on choisit un modèle, on refait… Que de soirées passées. Hey, Jack ! descends du tracteur pour finaliser, harcèle « la Cath » !!. L’aide d’Amine Attigui de la Sté « coup d’œil » de Prébois, sera précieuse. Et voilà, nous sommes prêts pour partager  notre aventure avec vous pendant 18 mois.  … oups, d’ailleurs il est minuit et demi. Allez, au lit !

 

  • Communiquer , organiser le trajet, faire des photos
    GPS ? Carte papier à l’ancienne, application sur le téléphone portable ? aurons-nous du réseau partout ?  à partir de nos téléphones, en dehors de l’Europe, ça risque de coûter très cher ! et pis, ça serait bien de décrocher un peu de tout ça ? .. Compliqué de faire des choix. Alors, comme toujours, nous optons pour un compromis :  téléphone portable avec des applications spécifiques (trajet, traduction, whatsApp), des cartes SIM locales pour pouvoir appeler et se connecter aux réseaux locaux, et des cartes papier achetées dans les pays traversés. Il nous faut quand même changer nos portables vieillissants (4 ans d’age et déjà obsolètes… sans commentaire) contre des appareils plus performants en terme de mémoire, de résolutions photo et de processeurs

Au final : stress positif, le projet avance … Ils ont encore de la ressource ces 2 là

4 commentaires