Les champs de lituanie

Vous avez dit champs de lituanie ?

Alors comment dire …Ca y est. en fait, il s’agit bien de champs mais où sont les cultures? Elles ont bien été implantées mais sur des sols tellement sableux ou ingrats qu’elles ont vraiment beaucoup de difficultés à pousser. J’ai du descendre du vélo pour identifier des parcelles de blé, ou de sarrasin. Elles ne dépassaient pas les 20 cm.

Sarrasin

Dans le sud que nous traversons, l’avoine et le sarrasin sont les principales cultures. Le seigle et le triticale toujours là aussi.

Triticale

Mais franchement, comment vont il faire pour récolter?

Les parcelles sont de grandes tailles mais très  bosselées. Il s’agit sans doute des  terrains gagnés  sur la forêt pendant l ‘occupation Russe, ce qui peut expliquer leur faible fertilité.

Toute cette région du sud est vraiment pauvre. De partout, des anciens tracteurs Russes en service : des bleus, des gris, des verts.

Les vaches sont attachées à une  corde ou une chaîne dans les champs. Bien sûr, dans le centre du pays, nous avons pu voir aussi quelques troupeaux dans les champs mais comme ailleurs les vaches ne sortent plus, de grands bâtiments souvent très vétustes doivent les abriter.

retour à la maison

 

 

 

 

 

 

un colier une chaîne et je n irai pas manger les fleurs

 

Ah et bien voilà voilà depuis 3 jours nous avançons dans le centre en nous dirigeant vers le nord et là, nous traversons de grandes plaines d’alluvions très  fertiles où les structures d’exploitation sont imposantes. Grandes parcelles, gros silos de stockage, gros bâtiments mais souvent dattant de l’occupation Russe.

Les bâtiments dont je vous parle en friche en général.

labour dans la plaine

Facile de connaitre la rotation des cultures. Le blé occupe plus de la moitié des  surfaces, le reste est partagé entre des pois, de la fèverole  et du colza.

La moisson du colza débute, il est souvent fauché avant d’être  moissonner .

 

 

Ah vous allez me dire mais QUÉSAKO LA FEVEROLE. Une plante de la famille des proteagineux. Et quésako ? plante qui donne une graine riche en protéine et qui a le pouvoir de fixer l’azote de l air et de le fixer dans ses racines pour se nourir et restituer une partie de cette azote au sol apres récolte. Elle a en général un système racinaire puissant de type pivot qui améliore  beaucoup la structure du sol. On sème donc en général du blé  l’année suivante .Ouf, vous avez suivi?

Nous nous rapprochons de  la frontière avec toujours de grandes plaines céréalières sur des terres d’alluvions à nos côtés avec de très belles récoltes .

Si je devais résumer, je dirai qu’il y a une très grande différence entre le sud et le nord du pays. Mais alors ces vaches ,chèvres ou chevaux attachés en pâture un peu de partout, à qui sont ils?

Nous avons l’impression d’être  dans le passé (qui pourrait remonter à 50 ans en arrière de chez nous) que la modernité est en train d’effacer et où les gens résistent en faisant quelques légumes, fruits lait qu’ils vendent au bord des routes où sûrement à leurs voisins de village.



4 commentaires

La lituanie à velo 8 jours 466 km

Ça y est, nous sommes dans les pays baltes. Nous avons pris une toute petite route, donc pas de poste frontière. Sauf que, on s’est un peu perdu et on s’est retrouvé sur des pistes de sable..

Oups, dur dur les gambettes, faut mouliner dur.

Allez, courage, plus que 8 km

Du sud est vers le nord ouest

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons retrouvé notre monnaie en euro, plus besoin de calculer. Par contre nous avons changé d’heure, et une de plus, et une !

Pays du Nord, très respectueux des vélos,  des feux, on passe aux feux tricolores quand les p’tits bonhommes sont verts pas avant… pour nous, c’est dur.

Et comme les pays voisins, les commerces sont ouverts avec une amplitude horaire incroyable.. Souvent 8h à 22h 6j/7..fabuleux quand on est cycliste.

 

Petit bain. Grande baignoire

 

 

 

 

 

 

Et notre 1er bivouac en Lituanie. Très sauvage, au bord d’un lac, un ponton rien que pour nous. L’eau chaude, que demander de plus !

 

 

Beaucoup de maisons colorées et en bois, isolées mais aussi dans les villages

Du rose, du jaune

 

 

 

 

 

Petit dej sur la place

De toutes petites maisons, rustiques

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous arrivons à Trakai : très joli site avec ce superbe château, et tous les lacs aménagés.

Château de Trakai

 

C’est touristique mais très sympa. Dommage, nous avons eu de la pluie et il faisait un peu froid. Idéal pour visiter le château.

Et nous, on passe où ?

 

 

 

 

 

 

Ah suis-je bête, on arrive « à la capitale » bien sur, Vilnius. Mais par où ?

Petite capitale avec sa partie vieille ville bien sûr

Nous y avons rencontré Jacline, une française qui voyage aussi à vélo toute seule. Nous avons passé une super soirée ensemble à l’auberge de jeunesse où nous dormons

Soirée avec Jacline de Lyon

 

 

 

Départ pour le nord ouest. Le plus long, c’est de sortir des capitales et là, on apprecie le GPS. Problème, il ne se charge plus en roulant : le câble à l’air d’être abîmé et nous n’en trouvons pas ici.. À suivre, va falloir chercher sur internet.

 

Petites routes tranquilles. Mais pas que. Nous évitons les toutes petites routes qui sont bien souvent des pistes de sable, on a trop galéré les jours précédents . Alors tant pis, parfois nous empruntons des routes nationales, très fréquentées par les camions, très droites très longues…très très longues, mais c’est mieux que le sable.

Il n’est pas rare de voir une seule vache dans un champs ou dans les villages, attachée par une corde ou une chaine.

Allez, on rentre à la maison !!

 

 

 

 

 

 

 

Au centre de la lituanie, une vaste plaine, plate… À vrai dire, quelque peu ennuyeuse d’autant que nous n’avons pas eu beau temps. Un peu de pluie tous les jours et environ 16 degrés. Pour nos hébergements, on a plus visité les hôtels que les forêts pour bivouaquer..

Nous sommes tombés sur quelques lieux sympas :

Jolies fresques murales

 

 

 

 

 

 

 

Des sculptures en bois comme cet espace de jeux pour enfants

Sculptures en bois

 

 

 

 

 

 

 

Puis ce site remarquable, lieu de pèlerinage « la colline des croix »….près de « Siauliai » au nord.

 

Des milliers de croix, chapelets, objets de cultes qui traduisent un acte de résistance, de lutte pour la liberté et pour l’identité Lituanienne. Ainsi, En 44, À chaque fois que les soviétiques retiraient les croix et rasaient le site, les lituaniens en remettaient autant. ça a duré longtemps : jusqu’en 1985 !

Et cela dit, on voit des croix partout dans le pays.

 

Repos dans un arrêt de bus joliment décoré

 

 

La lituanie, c’est vraiment plat mais il y a du vent… Oui ben faut bien trouver une excuse, non ?

 

 

 

 

Petit village perdu au milieu de nulle part

Un village en Lituanie…

Maisons en briques blanches

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et notre activité du jour après le vélo : trouver un petit magasin et faire les courses…

Supermarché local… Fallait le trouver celui là

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis, le dernier camping vraiment sympa. On y a trouvé 2 françaises en stage ingénieur et surtout Olga (et ses pétales de roses😉.. Ça, c’est entre nous, hello Olga?)

Camping avant joniskis au nord

qui y travaille et qui nous a réservé un accueil très chaleureux. Elle nous a fait trop rire quand elle prononçait des mots en français

On y a même goûté le cidre local. Super

 

 

 

Et voilà, ça fait 67 jours que nous sommes partis et quelques km parcourus. En pleine forme, nous poursuivons vers le nord et vers la mer… Bye, bye à bientôt !!

 

 

 

 

 

 



3 commentaires