Lettonie : 6 jours, 326 km

 

Après avoir traversé la Lituanie sous la pluie, nous prévoyons de gagner la mer, à Riga, le plus vite possible. On a notre carte bancaire à récupérer la bas envoyée par Véro, pourvu qu’elle arrive à temps!

Pas de grands changements pour le moment. Des p’tites maisons en bois et en brique blanche. Globalement plus riche, mais n’avons nous vu que la capitale et le côté mer, donc touristique … d’ailleurs les prix sont légèrement plus élevés qu’en Lituanie.

Des villages et des p’tits magasins ouvert de 8 à 22h, parfois même le dimanche (impensable pour nous en france mais tellement intéressant pour nous cyclistes qui ne souhaitons pas nous alourdir)

Encore un peu de pluie au début, Du coup, on ne fera pas trop de km le premier jour, on a emprunté des grands axes pour aller plus vite mais aussi pour éviter les pistes de sable. Nous avons établi un record : une ligne droite de plus de 100 km et sur du plat. Un peu monotone je vous l’avoue.

Sur ces grands axes, comme on se fait arroser et secouer par les camions (le déplacement d’air le pire avec les nombreux camions de bois qui roulent comme des dingues). Petite recherche sur internet : pas de camping ; bivouac sous la pluie, on laisse tomber ..bon et c’est parti pour un prémier hébergement pas cher en auberge de jeunesse.

Euh..hum…cool le gars qui s’en occupe, mais le ménage, il connaît pas bien

il  nous a laissé sa chambre après un p’tit délai pour ranger, on y a même mis nos vélos … et aspergé la chambre d’huile essentielle pour les odeurs ..ce n’est pas le cas de toutes les auberges de jeunesse, je vous rassure.

 

Jelgada

 

Plutôt joli et super entretenu cette partie de la ville.

Allez, le lendemain,  on part sous le soleil. Grande route qui déboule sur une quatre voies. Oups, nous prenons l’option route secondaire, donc piste 🙄

Piste en forêt

 

Finalement super cette piste : pas trop de sable, ça roule pas trop mal, ça va. On se régale même avec des framboises cueillies le long de la piste.

Goudron pour les vélos et sable pour les voitures.. Ha ha

 

Puis trop drôle,  on arrive sur une autre piste cyclable qui est goudronnée alors que la route à côté, pour les voitures, ne l’est pas😁 .

Drôle de piste

 

 

Décidément, cette journée est pleine de rebondissements. Cette fois la piste nous emmène sur une voie ferrée qu’il faut traverser.. Pas grave, c’est pas comme si on avait des bagages sur les vélos..

À propos de trains, il nous semble que les gens ici utilisent beaucoup les transports en commun trains ou bus, on voit toujours des gens qui attendent aux arrêts.

Autre étonnement :

Bon, vl’a que maintenant faut éviter les canards

Drole, non ?

 

Arrivée à Riga, la capitale

Arrivée à Riga

La vieille ville

..Jolie, animée, de la musique sur toutes les places de la vieille ville.

 

 

 

Trop bien

 

 

Puis l’appel de la mer se fait sentir. Nous décidons de laisser cette jolie ville pour aller mettre les pieds dans l’eau. Et nous avons pu profiter dès le premier soir d’un magnifique coucher de soleil.

 

 

22h00 samedi soir.

Ici, le soleil se lève à 4h du matin et il fait jour jusqu’à 22h30. Les journées sont très longues.

Et le lendemain, relax plage

Le matin très tôt

Max 20 degrés et eau à 16 degrés

Brrr, non on ne s’est pas baignés. On a pas été très courageux sur ce coup là. Mais relax et dodo à l’abri du vent, c’est bien aussi ! 💤

Séquence romantique

 

 

OH, c’est mignon ! ☺️

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon, c’est bien joli tout ça, mais il faut reprendre la route. Petite halte à nouveau à Riga pour changer les roulements de mon vélo… Ça commençait à grincer et m’sieur Mécano avait repéré des traces de rouille.Faut pas jouer avec ces petites billes là, on aurait pu continuer encore mais combien de temps.. Pour les non-initiés, c’est un peu comme une courroie de distribution sur une voiture, quand ça lâche, on reste sur place. Super on se pointe à l’ouverture d’un magasin sur notre route, le gars confirme le diagnostic et nous le change illico. Quelle chance 👍

Allez, on repart pour le nord, le long de la mer.. Qu’on voit de temps en temps de la route, à la recherche de l’eurovelo n°13.. véritable partie de cache-cache avec cette piste cyclable très mal signalée.

Eh hé, nous venons de franchir nos 4 000 km.. Cool 👍

La région est très belle :

Route sous les pins

Pris la main dans les myrtilles

 

Non, mais quel gourmand celui-là 😃

Il y en a partout et elles sont grosses en plus, miam !

Et un petit camping tranquilou sous les pins

 

 

La popote du soir.

Aujourd’hui c’est lentilles, carottes, oignons courgettes, quelques épices du bon pain, un petit fromage français et hop.. On ne se laisse pas mourir de faim et même pas de boîtes, du frais ! non mais. Manque juste un petit verre de vin pour nous réchauffer.

Et voilà dernier jour en lituanie, malheureusement sous la pluie et un peu de piste en tôle ondulée. Un vrai plaisir n’est ce pas!!!

Piste de sable tout près de la mer et en forêt

. Alors pour se réchauffer, nous avons opté pour une chambre avec kichnette chez l’habitant… séchage décoratif, non ?

Des kilomètres de plage tout le long de cette baie de la mer baltique. Quel dommage cette pluie, car c’est super beau, très sauvage, peu de monde..

Immenses plage, sous la pluie

73 ème jour de voyage.

Nous continuons vers le nord vers l’Estonie, dernier pays balte.. à la recherche des ours polaires . À très bientôt 😊

Notre tenue de pluie : pantalon de pluie,veste goretex, sur veste de pluie, casquette, lunette. Bon, c’est à peu près  étanche à la pluie et au brouillard fait par les camions qui nous doublent, certains font d’ailleurs bien attention à nous et on apprécie.

Une des particularités de tous ces derniers pays traversés est le drapeau européen qui flotte au côté de celui du pays.

À côté  de nombreux édifices : pont, piste, route, place de village qui on été aménagés avec l’aide des subventions européennes.



3 commentaires

Les champs de Lettonie

Étonnante Lettonie 😉

Et bien mes amis j ai rien à vous dire sur les champs d’ici puisque nous avons rejoint le bord de mer rapidement pour remonter vers le Nord le long de la mer Baltique.

une piste dans les pins avec framboises myrtilles et fraises !

pin d Écosse  avec de magnifiques couleurs oranges sur la moitié  haute de l’arbre.

Les magnifiques forêts  de pin d’Ecosse occupent la majeur partie du territoire que nous traversons. Des pins à droite de nous, la mer à gauche de temps en temps. En regardant sur la carte, la forêt semble occuper tout le tiers ouest du pays.

Alors notre pin d’Ecosse ressemble  étrangement au pin sylvestre de notre Trieves en plus haut, plus gros  et avec moins de branches. Il est exploité pour faire des planches, chevrons,  charpentes etc..

Dommage je ne peux pas vous transmettre les senteurs  qui se dégagent..

Du côté de la mer, j’ai beau regarder : pas de phoque en vue ni de baleine, pourtant la température de l’eau devraient leurs convenir😁. Nous verrons peut être les ours polaires dans quelques jours si la température baisse encore un peu.🤔



3 commentaires