Allemagne à vélo. Gruss Gott de Bavière : 445 km, 8 jours

8 jours en Allemagne.. Plus précisément en Bavière. Hyper confortable à faire en vélo avec toutes les pistes ou voies réservées pour les cyclistes. Les quelques souvenirs des lointains cours d’allemand ont été forts utiles surtout dans les p’tits villages.

Nous sommes arrivés par le lac de Konstanz, direction est vers l’Autriche

Belle déco de maison

Et visez donc celle là !

 

 

 

 

Traversée lac de Konstanz

 

 

 

 

 

 

Meersburg

 

Allez, Bye bye le lac et ses touristes et les seniors qui s’y promenent… Euh, pas nous évidemment.. Pff

Rattrappés par la pluie en fin de journée

Notre tente est à l’abri

, nous avons demandé à poser notre tente chez des particuliers, on nous propose devant le garage. Puis, notre hôte revient, nous propose de mettre nos affaires à l’abri (photo ci contre) et de venir manger un morceau avec eux.. Ce que nous acceptons, Bien sûr et nous dormons au chaud ce soir. .ouf

Schnaps bière et vin blanc..notre hôte à un peu abusé, il ne s’est pas levé le lendemain.. Il se rappellera des 2 français.

Les 2 jours qui suivent seront sous la pluie non stop. Avec la casquette et les vêtements de pluie, on a un peu la tête dans le guidon. Dommage, les paysages sont beaux. Le seul défi de la journée consiste à éviter les escargots, limaces et vers de terre… Vous voyez l’genre.

Et pour dormir, ce sera hôtel.. Tant pis pour le budget.

Et Pause dej en abri-bus

 

 

 

 

 

 

 

Fanfare Bavaroise dans un petit village

Landsberg : une des portes du chateau

Landsberg : ca va déborder !!

Landsberg : lmpressionnant le niveau de l’eau!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

lac d’Ammersee.

Pas de pluie aujourd’hui. On en profite
pour faire une pause déjeuner, et quelques étirements..très bien le tronc pour les dorsales un peu plus dur qu un bolster mais super efficace à condition d’enlever le casque bien sûr!!

2 jours à Munchen : Merci à Jérôme de nous avoir accueilli et de nous avoir conseillé sur ce qu’il y a à voir.. C’est une ville vraiment très agréable.

Marienplatz vue de l’église St Pierre

 

 

 

On y trouve énormément de petits kiosque de fruits et légumes avec en ce moment : des asperges (les allemands adorent apparemment) , des fraises.. Et autres fruits.. Mais qui viennent d’Espagne, bof)

Existe aussi dans le centre, un marché permanent de fruits légumes, des cafés & restaurants , mais aussi des boucheries les unes à côté des autres, on peut y manger sur des petites tables hautes, debout. Ou sinon, on achète ce qu’on veut, on amène son pique nique, on prend une bière et on s’assoit sur bancs et chaises à disposition.. Très convivial et familial.

Plus étonnant, on y surf ! en pleine ville. Une dizaine de surfeurs traversent l’isaar en essayant de faire des figures. Très connu, un vrai spectacle.

 

 

Sur l’Isar

 

On y cherche l’équilibre

Et comme partout en Allemagne, on déguste des gâteaux..

Oh le gourmand !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allez, il est temps de partir, Bye bye Jérôme

 

 

 

 

 

 

 

Nous empruntons une route très sympa, la  » panoramique weg Isaar-Inn » qui relie les 2 rivières des noms cités.. Très beau

et partout des p’tites chapelles, même dans les bois nous sommes bien protégé.

Wasserburg.. Sur l’inn

 

 

 

 

 

 

Et un bivouac, ça nous manquait

Petite toilette de chat

 

 

 

 

 

 

 

Totem…??

On voit ça de partout.. Si qs’un sait à quoi ça sert… Nath, Andreas, Jérôme ?

 

 

 

 

Ce que nous percevons du pays sur ces quelques jours, et en Bavière. 

– Respect, propreté et discipline

– on se déplace beaucoup à vélo
– Bien sur, le pays de la bière, la charcuterie, des saucisses (Wurst), des gateaux (Jacques se régale …petite pensée aux copains gourmands qui se reconnaitront)
– La nourriture est moins chère qu’en France, l’essence aussi.

– Des habitants toujours prêts à nous aider à trouver notre route
– De nombreuses pistes cyclables dans tout le pays à côté de routes remarquablement entretenues
– la Bavière est rurale, magnifique en cette saison. Les paysages très verts et fleuris, ses petits villages aux couleurs vives, des clochers des maisons décorées et très entretenues. Pas toujours des barrières ou clôtures.. Auraient-ils moins de chiens qu’en france.

 

 

 



13 commentaires