Les champs de Thaïlande

 Ah bon, il y a des champs en Thaïlande du Sud !

Moi, pour le moment je ne vois  que des forêts. Mais que dis-tu, ce sont des plantations d’arbres fruitiers. C’est donc possible autant de vergers ? !!

Et bien oui : des manguiers, des ramboutans, etc.. A perte de vue. Tu as vu tous ces camions de fruits qui nous doublent. Oui c’est rassurant, on pourra faire le plein de vitamines. ☺️

Des collines d’arbres fruitiers avec l’irrigation..

 

 

 

 

 

 

 

Les fameux jacquier. Très bon malgré une très mauvaise odeur avant préparation

 

 

 

 

 

 

 

Oh, regarde les collines sont parties et voilà déjà la mer. Je ne la vois pas moi. Mais comment sais tu ?

De chaque côté de nous : des bassins, des bassins. 😉

Ah oui j’avais oublié qu’on élevait les crustacés avec l’eau de mer.

Depuis deux jours, nous longeons effectivement la mer au milieu des élevages, dès que nous quittons le bord rebelotte les vergers sont là.

Tu as vu ils ont perdu la tête. Mais non regarde ils nous ont mis à l’ombre. Tu crois qu’on va se baigner nous aussi  ? Alors toi,  tu imagines que le sel c’est bon pour tes articulations. 😋

 

Quand les champs se transforment en plage tous les jours, c’est pas mal aussi.

Cool la retraite des paysans au milieu des champs, non ?  👍

 

 

Nous rentrons de nouveau un peu dans la campagne pour découvrir d’immenses zones où les ananas sont partout.

Comme les céréales chez nous des cultures d’ananas  ici.

 

 

 

 

 

 

 

une fleur d’ananas

 

 

 

 

 

 

 

Un champ de bâton ? ! Mais non, ce sont des tiges de manioc  qui servent de boutures pour former une nouvelle plante.

 

 

 

 

 

Décidément  les champs de Thailande sont très particuliers. Encore une ville en bord de mer. Nous sommes à Pattaya capitale mondiale des « dames de compagnies ». 🤔Autant vous dire que les champs d’ici s’animent beaucoup à la tombée de nuit. 😋

Après un séjour très agréable chez Corinne et Antoine, nous reprenons la route pour Bangkok. Oh mon dieu, les champs ont disparu. Nous empruntons une petite route. Regardez plutôt !!!

Autoroute à 3 voies dessus  et dessous 5 voies plus une  voie pour les deux roues soit 9 voies x 2  = 18 voies, nous sommes un peu sourds ce soir… Avec toutes ces voix !!! 80 km comme ça aujourd’hui. Pauvre nature… Ou allons nous😢

 

 

 

 

Fini la plaisanterie. Après un séjour pour Visas  et famille à Bangkok, l’aventure du grand sud nous attend avec notre transporteur.

Oh Krabi  !! ville sympa, touristique au bord de mer entourée de culture de palmiers, d’héveas.

Plage de krabi

 

 

 

 

 

 

 

 

Après avoir laissé avec un petit pincement au cœur la famille de Cathy, nous retrouvons nos montures avec grand plaisir.

Et c’est parti comme des fusées qui attendaient sur leurs pas de tir. Nous avalons les km au milieu de petits massifs. Et déjà, nous comprenons que notre bonhomme Michelin ne manquera pas de matière première avec tous ces hectares d’héveas  qui nous entourent.

Impossible de voir au loin. des arbres partout. 😎

 

 

Ah vous croyez vous  en sortir comme ça ? et bien non, vous avez de nouveau droit au chapitre palmier (huile) qui partage avec son copain l’hévea la quasi totalité des surfaces cultivables le long des 85 km de notre journée.

Même la maison est envahie par ces monstres..

 

 

 

 

 

 

 

Culture intercalaire d’ananas dans une jeune plantation de palmiers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les fruits sous forme de grappe.

 

 

 

 

 

 

 

 

La recolte a commencé dans la région nous croisons des pleins camions de cholestérol !!!  😄

 

 

 

 

 

 

 

 

 

oh là là,  ils sont pénibles encore sur la « Beach » ces deux là.

Pas mal non ? les champs en Thailande finalement..

 

 

Nous avons longé la côte sur de magnifiques routes où je me suis vraiment fait plaisir. Pour ce qui est de l’agriculture, à part les palmiers, les hévéas, les bassins d’élevages de crevettes sur notre fin de parcours,  il n’y a rien d’autre.   On trouve ça un peu triste et on comprend un peu plus les problèmes liés à la biodiversité dans ces pays. Après notre visite en Birmanie nous devrions revenir par le nord de la Thaïlande pour prendre un avion à Bangkok , (le coronavirus nous interdit la Chine) les paysages seront sans aucun doute plus montagneux et plus variés.

Ah suivre si vous le voulez bien. 👀

5 réponses à Les champs de Thaïlande

  1. Famille BAUP dit :

    Pourquoi ne pas rapporter un peu de sable de Thaïlande pour les champs du Trièves !

    Miam les ananas frais. Au moins ceux là ne sont pas stockés dans des chambres froides.

    On a hâte de manger de bonnes mangues, ananas et autre fruit achetés dans la rue.

    Bises et à très vite

  2. Regine Joubert dit :

    Bravo pour ces magnifiques photos et vos récits toujours riches d’enseignement.

  3. Jocelyne dit :

    Nous avons eu la chance de manger dimanche une bonne mangue rapportée par Laëtitia et Guillaume 🙂
    Bises à tous les 2

  4. Caryl dit :

    Super tout ça !
    Bonne continuation et surtout bon courage

  5. VAN DEN BERGE dit :

    Hello Cathy et Jacques, quel tristesse de voir aussi peu de biodiversité en effet en Thaïlande et cette course folle vers l' »or vert » qui ruine le pays en fait ne date pas d’hier! en 2007 voilà ce qu’on a disait déjà de ces plantations de palmier à huile : https://wrm.org.uy/fr/les-articles-du-bulletin-wrm/section2/thailande-avec-les-plantations-de-palmier-a-huile-pour-la-production-de-biodiesel-la-catastrophe-devient-imminente/. Hier nous avons fait une randonnée dans les Monts d’Or donc entre Curis au Mont d’Or et Poleymieux au Mont d’Or avec les Verts (en lien avec les élections municipales en mars 2020…) et nous avons évoqué la perte de biodiversité, les soins à apporter à la Nature, notre environnement plus globalement…Bref, trop long pour tout dire. Vous voyages et vous êtes témoin de cette réalité de l’impact des activités humaines (bétonisation dans les villes, pollution au plastique, etc. Profitez de votre mode doux de voyage et à bientôt de vous lire de nouveau avec grand grand plaisir!! gros bisous à vous 2. Françoise et Carolino.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *