Cambodge Est à vélo 12 jours 657Km

Quelques formalités et quelques dollars plus loin (35 USD /personne) et hop, nous voici au Cambodge. Facile ! Fini les anciennes formalités d’avant (visite médicale… )

Frontière Cambodgienne

 

 

 

 

 

 

Dans un premier temps, nous ne restons que deux semaines au Cambodge. venant du sud Laos, nous allons continuer la « descente » du mekong jusqu’à Phnom Penh la capitale, puis partir en direction du Vietnam du sud pour un p’tit tour vets le delta du Mekong et Ho chi ming.  Nous reviendrons au Cambodge ensuite pour le traverser sur da partie Sud, en direction de la Thaïlande.

Bonjour poussière 😷

 

 

Ouïlle ouïlle, Les routes ici sont loin d’être parfaites, nous utilisons nos masques 😷 et nous arrivons à Stung streng, ville très animée avec son marché de nuit, où nous dégustons quelques grillades. Notre guest house est… étrange : tout le rez de chaussée est occupé par des sacs de riz

RdC de la guesthouse.. Nous dirons plutôt entrepôt, ça commerce dur ici… 🤑

Trop mignons !

Les jeunes, même les très jeunes, sont souvent à vélo. Sinon, ici aussi, ce sont les scooters et motos qui sont les rois de la route. Cependant, on note tout de suite qu’il y a beaucoup plus de voitures qu’au Laos, et parfois de très belles et grosses voitures où 4×4 ..tiens !?

Y’a pas que ça qui change, il y a plus de boutiques avec du choix,  plus de belles maisons et du coup plus de  contraste avec les zones plus pauvres, et malheureusement, il y en a beaucoup.

P’tit clin d’œil à mon Papa (gendarme retraité) .. C’est un poste de gendarmerie.. C’est écrit en Français… Mais,

 

 

 

 

 

 

 

Un poste de gendarmerie, bon vous allez me dire, et alors ! Et bien, à côté de la voiture bleue, il y a : tables, chaises, ventilo et hamac …ah ? On pourrait proposer ça en France pour qu’ils soient plus cool, nos amis gendarmes, non ? Ou alors pour calmer les chauffards trop pressés ??

Bon allez, sérieux. Ce début de route est un p’tit peu monotone, mais nous allons prendre une petite route, enfin une piste pour se rapprocher du mekong et voir le Cambodge rural.

Piste, voire sentier parfois

Certaines maisons sont très sommaires. ici pas d’électricité. Quant à l’eau, c’est pas sur !

 

 

 

 

 

 

 

Magnifique coucher de soleil de campagne

 

 

 

Ce jour là, notre étape est très longue. 122 km. Nous arrivons de nuit. Heureusement, nos vélos sont bien équipés avec des lumières. Seul hic : quand on se fait doubler par des voitures, nous n’avons plus nos lunettes de soleil pour nous protéger de la poussière. Nous arrivons à Sambor. Nous allons bien dormir ce soir, même si notre hébergement est  plutôt rustique. Nous n’avons pas le choix, il n’y en a qu’un. Ici au Cambodge nous trouvons des guesthouse pour 7 à 10 USD (ah oui ici, pour les touristes, tout les prix se donnent en dollars) et il n’y a pas toujours de l’eau chaude.

Beaucoup, beaucoup de temples dans la région,

Mais, que fait-elle ?

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est une petite machine pour râper des blocs de glace, pour les boissons fraîches..

Petite visite rapide à la pagode aux 100 colones à Phnom Sambok. Mais quand on a vu les singes, chapardeurs comme ils sont, 🐒on a pas eu envie de laisser nos vélos et sacoches sans surveillance. Je suis montée vite fait et Jacques a gardé nos p’tits vélos.

Bon en fait, ils sont très pacifistes ces petits singes là

Sur la droite, des statues de moines jusqu’en haut du temple, 300 Marches environ

 

Nous arrivons à Kratie, ville moyenne et dynamique, au bord du mekong. Son marché de jour et celui de nuit, (on l’apprendra à nos dépends car à côté de notre guesthouse) …

Marché de kratie… Miam les bons fruits

 

 

 

 

 

 

 

Marché aux poissons qui à commencé à 3h du matin… Quel bazar toute la nuit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas très loin de cette ville, il y a des îles à visiter, village flottant, il est aussi possible de voir des dauphins de l’irrawadi. Nous les avons vu au Laos, on y retournera pas.

Chouette, nous retrouvons nos 3 amis Cyclistes hauts-savoyards, ils ont une bonne adresse pour aller dîner ce soir. L’école hôtelière…….. Et comme c’est le 7 décembre, l’anniversaire de notre Jacko. Nous allons fêter l’événement ensemble. Super bon repas effectivement

C’est beau, et c’est bon

 

 

 

 

 

 

 

 

Yyy

La bougie sur une assiette de fruits du dragon, allez souffle Jack !

 

 

 

 

 

 

 

La route que nous prenons pendant 2 jours borde vraiment le mekong,

On se croirait au bord de la mer

C’est vivant, il y a plein de villages partout, de l’artisanat, des écoles, de la musique aux sonorités un peu indiennes, surtout à côté des lieux de cérémonie où de fêtes (tentes de mariage, sur le bord des routes). Ces musiques seraient si agréables s’ils ne les mettaient pas à fond la caisse, à saturation complètes des hauts parleurs qui grésillent et cassent les timpans, ça n’a pas l’air de les déranger eux..

Dans cette region, il y a aussi beaucoup de mosquées, dont certaines assez imposantes…

Mosquée sur pilotis. Regardez les traces marrons sur les piliers il indique la hauteur d’eau en saison humide.

Et pardonnez-moi mais ça me fend le cœur à chaque fois … des femmes voilées

Ici les femmes (voilées) trient et vendent des petits ananas..excellents

 

 

 

 

 

 

 

Allez, Petite traversée du mekong en ferry

 

 

Les maisons sont donc, pour la plupart sur pilotis, mais certaines sont vraiment perchées. Si on se réfère aux marques laissées par l’eau, on imagine que le Mekong doit largement déborder en saison des pluies

Perchée celle là

 

 

 

Autre caractéristique : certaines maisons de village, ont des avancées incroyables. Belles protections contre la pluie, le soleil.. Par contre, côté esthétique, c’est autre chose.

Certains habitats sont vraiment pauvres

Ce jour là, notre jacko est dans la lune, nous venons de faire 70 km et on se rend compte qu’il a oublié le porte monnaie lors de notre arrêt précédent 22 km avant. Bon ben, c’est bien connu, quand on a pas de tête, on a des jambes… On dépose les sacoches et le Jacko, il repart à la recherche du porte monnaie oublié .. Encore faut-il se rappeler de l’endroit ! 🤔Après 29 km, il ne trouve pas, décide de rentrer.. Et là, un scooter s’arrête et lui tend le fameux trésor… Waouh, on a eu de la chance sur ce coup là, ils sont drôlement sympas, ils ont du le voir passer, tout de rouge vêtu, sur son grand vélo et ils l’ont rattrapé, en scoot. Bien Ben  y’a plus qu’à rentrer !! et il se sera fait 56 km en plus, des 76 du jour . Et le lendemain, c’est son casque qu’il va oublier.

Moi, je suis aplatie sur le lit🤒. Mince, je suis en train de choper une bonne turista. Le lendemain n’est pas du tout sympa🥴. Heureusement il n’y a que 45 km à faire pour aller dans une ville plus agréable pour se soigner et plus bouger. J’arrive pliée en deux sur mon vélo. Nous sommes à Komponh Cham, la guesthouse est agréable, claire, près du Mekong. On se pose une journée entière histoire de se reposer et reprendre des forces😌.

La ville est jolie, quelques belles maisons, style français colonial, le bord du mekong est aménagé, il y a des statues un peu partout

Tu me fais tourner.. La tête,….

 

 

 

 

 

 

 

 

Mekong aménagé : rare, on apprecie !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon, ça va mieux😀, on peut repartir. Toujours le long du Mekong jusqu’à Pnom penh.

Elle prépare une sorte de chausson de pâte de riz fourée avec des légumes et cuits à la vapeur… Miam super bon pour la pause de 10 h

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre grand mekong

 

 

 

 

 

 

Et toujours autant de pagodes avec de grandes portes

Entrez donc !

 

 

 

 

 

 

 

Ici alors ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Là alors, ok d'acc !

Là alors, ok d’acc !

Hello hello ! Ça, on l’entend toute la journée, c’est sympa. Même si au bout du 50ieme, on a moins envie de répondre, on apprécié car c’est un bel accueil de leur part, et ça donne le sourire en fin de journée, quand les km commencent à peser

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des moines qui passent de maisons en maisons pour recueillir de la nourriture et des dons, je crois

 

Nous arrivons à Phnom Penh, « The capital ».

Des immeubles, de l’agitation, forte circulation, du bruit… Ça fait longtemps qu’on avait pas eu ça. Nous avions réservé une auberge de jeunesse à l’avance pour 2 nuits .. Euh, hum… C’est en plein dans le vieux quartier, jusque là tout va bien. Mais, c’est une rue de bars…à filles et bruyant la nuit… C’est aussi ça, la vie ici. On y voit beaucoup d’hommes blancs traîner, plutôt la 60taine, si vous voyez ce que je veux dire … Un autre côté de l’Asie du sud est..

 

Salon de coiffure de rue, dans un sacré bazar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous profitons de la grande ville pour acheter ce qui nous a été volé  : casque, outils vélo, sacoche de selle, short, sac à dos…

Nous allons visiter le palais royal, demeure des rois, inauguré en 1870, construit par des architectes Kmers avec l’aide du protectorat français

Belle architecture khmère

 

 

 

 

 

 

Une magnifique et gigantesque fresque occupe les murs intérieurs du cloître.

Et nous retrouvons nos amis hauts-savoyards le soir, trop sympa de les retrouver. Le lendemain, nous visitons ensemble le Musée du génocide, dit également « prison S 21 ». Centre de détention (souvent sans raison) pendant la terrifiante période Kmers rouges. L’horreur de l’humanité le pire, c’est que c’est pas si vieux que ça : 1975-1979.

Pour nous remettre de nos émotions, nos amis nous font profiter de leur hôtel avec piscine.. Merci, merci

Quelques brasses avant l’apero.

 

 

 

 

 

 

Coktail au 14ieme étage après le coucher de soleil. Franchement, qui a dit que le voyage à vélo c’était dur, hein ??

 

 

 

 

On est bien ici, mais il faut bien repartir. Ça ne sera pas la plus belle partie du Cambodge. Nous prenons la nationale 1 qui nous enmène au Vietnam.

Habile la jeune demoiselle. Mais elle est bien jeune pour travailler

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un pamplemousse sur sa soucoupe, sculptée, on a pas résisté

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pont Japonais

Et hop, 11000 km !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon ben voilà. Nous arrivons par la nationale 1 à Bavet. il y a beaucoup de circulation, beaucoup d’industries et étrangement dans la ville une enseigne sur deux, voire 2 sur 3 est Chinoise. Sans compter les casinos… Un jeune m’a même dit bonjour en Chinois🤔Ah ??

Court séjour au Cambodge, pays beaucoup plus dynamique que son voisin Lao, mais nous y voyons aussi pas mal de pauvreté. Nous reviendrons dans 2 semaines environ par le Sud et la côte, pour mieux le comprendre. Bye, bye 😉🚲

10 réponses à Cambodge Est à vélo 12 jours 657Km

  1. THURET dit :

    Un anniversaire dans ces conditions, c’est une date qui doit marquer.
    Jacques a oublié le porte monnaie aprés plusieurs mois, certes il est étourdie mais on ne doit pas être sur la même lune car en février, j’ai oublié mon sac à dos avec tout l’argent et les papiers de mes amis dès le deuxième jour dans un village en Himalaya. Je m’en suis rendu compte 80 km plus loin… j’ai moi aussi fait demi tour mais j’étais en moto (sous la pluie et la neige quand même sur des pistes boueuses et défoncées). En rebroussant chemin, un de mes amis a oublié de rouler à gauche et a percuté un autre motocycliste, puis je me suis perdu par une nuit sans lune justement, puis je suis tombé en panne d’essence. Et pourtant comme vous moi aussi, tard dans la nuit,mon sac m’a été rendu par un Indien qui l’avait trouvé avec les 500 € qui devait représenter une fortune pour lui ! Malgré mon insistance, il n’a pas accepté la récompense que je voulais lui donner.
    Je ne tenterai pas l’expérience en France.
    Merci encore pour votre récit.

  2. mathieu françois dit :

    coucou les vélocipédiques.
    bon toujours aussi passionnant .
    pour le vol vous ne nous en aviez pas parlé !!!!!!
    ou peut être pas vue dans vos récits j’espère que cela ne vous a pas trop handicapé .
    aller jacques bonne anniv quand même .
    et continués a être fort .
    François et Christine.

  3. Florence Vuillemin dit :

    Bonjour à vous deux et joyeux anniversaire Jacques.
    Quel beau voyage que vous me faites partager…si je pouvais je vous rejoindrais bien… Au moins vous n’êtes pas gêne par les grèves actuelles de La France. Hé oui profitez bien de tous vos instants.
    Continuez à me faire voyager et soyez prudents. Attention Jacques hazeimer ça commence comme ça…
    Bisous à vous deux et joyeux Noël… C’est bientôt
    Florence

  4. Guy Pachoud dit :

    Merci pour ces récits toujours très appréciés, et surtout le temps passé pour la rédaction, les photos, pas toujours évident
    (à priori) d’effectuer ce gros travail. Sachez que votre blog est bien suivi, transmis à quelques amis « cyclo-campeurs ».
    Bonne continuation à vous deux, savourez ces moments merveilleux.
    Guy d’Echirolles.

  5. dodinot dit :

    Et bien le Cambodge semble ne pas avoir trop changé, au moins en zone rurale, depuis la période préhistorique 1992-93 ou j’y ai passé une longue année. Les mêmes routes poussiéreuses, la musique saturée à fond (ah les mariages qui durent 3 jours et 3 nuits juste à coté de la maison), les mêmes cohortes de moines. Bonne continuation. Olivier

  6. VERONNEAU dit :

    Toujours aussi intéressant vos commentaires et vos photos ce qui nous donne une vision de ce que vous vivez au quotidien. joyeux anniversaire a jacques cette année dans la poussière continuez c est très bien.BHV

  7. Dubant dit :

    Votre route au Cambodge visible ici (d’après les infos recueillies dans vos récits)
    https://www.mapsdirections.info/fr/tracez-itineraire-sur-google-maps/viewMap.php?route=220190

  8. Josiane dit :

    Chère Cathy, Cher Jacques,
    Que la paix et la magie de Noël soient près de vous en cette période de fêtes. Joyeux Noêl à vous deux.
    Encore Bravo pour toutes ces belles photos qui me font voyager.
    Gros bisous.
    Josie du Midi dit « Ladybird’z

  9. oddos dit :

    Salut les routards on se demande combien vous avez de follower sur le blog ? depuis aujourd’hui vous en avez un de plus du bord du lac bleu ! on aura une petite pensée pour vous ce soir . Bises de nous deux à vous
    Régine

Répondre à Dubant Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *